Récit 1966: Début de la Coupe R8 Gordini

RG

Richard
📋 Administrateur
Messages
3 050
Réactions+
359
Localisation
68 Altkirch (Haut-Rhin)
Auto
  1. R1135 de 1969
  2. R1133 de 1966
L'histoire de la Coupe R8 Gordini
 
Texte inspiré de Caracdilac La naissance de la Coupe Gordini : Roulez jeunesse !


 Première petite berline sportive de série, la R8 Gordini peut se flatter d'être, avec la Mini Cooper, l'ancêtre de toutes les GTI modernes.

Apparue au salon de Paris 1964, elle attire immédiatement les regards avec sa robe couleur bleu de France rehaussée de deux bandes blanches. Étroitement dérivée de la sage familiale de la Régie Renault, la Gordini ne se contente pas d'une agressivité de mise.
La puissance du quatre cylindres de 1108 cm³ est passée de 45 à 95 ch. (SAE) grâce à des culasses à combustion hémisphériques élaborées par Amédée Gordini

histoire Coupe R8G-01.jpg

Cette sportive dotée d'un moteur de 1 108 cm³ s'inscrit dans la lignée de la 4 CV 1063 et de la Dauphine 1093
 
Commercialisée en 1965, la R8 Gordini s'offre des performances de premier plan.
Avec une vitesse de pointe de 170 km/h, elle détrône les reines françaises de la route, DS 19 ou Peugeot 404 qui n'affichent que 150 au compteur.

Relativement bon marché (11 500 F contre 14 300 F pour une DS 19 par exemple), la R8 Gordini devient un rêve accessible pour de jeunes apprentis pilotes.
Forte d'une belle notoriété gagnée sur les routes du Tour de Corse,
 

histoire Coupe R8G-02.jpg
 ​
histoire Coupe R8G-03.jpg
 ​
Les "Gord" commencent à fleurir dans les rallyes, courses de côtes et même en circuit bouleversant la sacro-sainte hiérarchie établie par les voitures d'origine étrangères.

 

Le sport automobile français étant tombé dans un long sommeil depuis les retraits de Gordini et de Talbot …

histoire Coupe R8G-04.jpg

… et la disparition tragique de Jean Behra, la course automobile reprend peu à peu ses droits en France.​
La machine se relance doucement mais l'incontournable recherche de budgets élevés empêche un véritable essor, dissuadant de nombreux passionnés d'entrer dans la danse.
En fait, ce qu'il manque, c'est une véritable formule de promotion, populaire donc bon marché, ouverte à de jeunes amateurs partant à égalité de chances avec un matériel identique.

Depuis le lancement de la « Gord », ce matériel existe.
En tout cas, les journalistes spécialisés de la Revue Moteurs, qui ont l'occasion d'apprécier son potentiel, en sont persuadés.
Après l'accord de Robert Sicot, responsable des relations extérieures de la Régie Renault, l'annonce d'une prochaine Coupe de France R8 Gordini fait la une de "Moteurs" de novembre 1965.
 
 

  histoire Coupe R8G-05.jpg
 
Soutenue par la Fédération Française, l'organisation et l'administration de la Coupe sont placées sous la responsabilité d'Alain Bertaut (journaliste essayeur et pilote émérite des DB et CD) tandis que Claude Hénaut, ingénieur de la Régie, est en charge des aspects techniques.

Dès la publication du projet, les organisateurs ont vu affluer des centaines de demandes de renseignements, donnant ainsi aux promoteurs la preuve qu'ils ont visé juste.
 
 

histoire Coupe R8G-06.png
 
Cet engouement va d'ailleurs favoriser l'élaboration rapide d'un premier article du règlement qui exclut d'emblée les pilotes chevronnés au profit des jeunes amateurs, inconnus pour la plupart.
Un enthousiasme qui n'est guère partagé, en revanche, par les organisateurs des réunions en circuit. Ceux-ci, craignant la désaffection du public, refusent dans un premier temps qu'on leur impose un plateau de voitures du commerce pilotées de surcroît par des néophytes sans palmarès.

Pourtant grâce aux efforts de médiation de la Fédération, le canevas de la première Coupe prend forme.

En 1966, elle va se disputer sur différentes épreuves routières, courses de côte et circuits avec une attribution de points affectés de coefficients différents. Le vainqueur de ce classement enlève le Premier prix Dunlop, tandis que la Coupe est attribuée lors d'une finale disputée en deux manches sur un circuit.

Sur le plan technique, les voitures doivent être strictement de série.
Les seules libertés concernent le montage d'un volant "course", d'un manomètre de pression d'huile, le type des amortisseurs, l'autorisent de la suppression des cales de suspension arrière et en 1968 d'un pot piste "Devil"
 
 

histoire Coupe R8G-07.jpg
 
Enfin, au niveau de la sécurité, seul le port du casque est obligatoire en 1966, l'arceau n'est pas obligatoire et le port de la ceinture simplement recommandé!

Tout autre modification est interdite et l'application rigoureuse du règlement technique en vigueur dès les premiers jours sera sans doute l'une des clefs du succès de la Coupe et la garantie d'une équité parfaite.

De tout temps, Bertaut et son collège de commissaires feront ainsi preuve de la plus grande vigilance pour veiller à la conformité des mécaniques et débusquer petits "malins" ou gros truqueurs en multipliant inspections et démontages surprises.

Riches ou pauvres, célèbres ou inconnus, la sanction sera identique pour tous : disqualification immédiate et radiation définitive de la Coupe.

Pêchant le plus souvent par inexpérience ou par négligence que par une volonté délibérée de tricher, certains concurrents, tel Jean-Claude Andruet, auront bon protester de leur bonne foi, rien y fera.
Bertaut et Hénaut seront impitoyables, assurant à la Coupe une image de discipline qui sera saluée par tous... y compris souvent par les bannis!

Ils parviennent ainsi à créer d'abord, puis à maintenir un "esprit Coupe" entretenu par le statut d'amateur de la plupart des concurrents.
 
 

histoire Coupe R8G-08.jpg

histoire Coupe R8G-09.jpg
 ​
 ​
histoire Coupe R8G-10.jpg
 ​
 
Dans ces années là, les Gordinistes voyagent par la route d'un circuit à l'autre après un Rallye et vont parfois fureter dans une course de côte qui se trouvait sur le chemin. La "Gord" est aussi la voiture de toute la famille du pilote, sa chambre à coucher dans les paddocks et le dernier salon "où l'on cause" pour refaire la course. Un esprit qui est également entretenu par la stabilité des règlements.

Au salon 1966, Renault présente une version 1300 qui se distingue par sa calandre à quatre phares. Possédant une architecture identique, le quatre cylindres de 1255 cm³ développe désormais 110 ch (SAE) et reçoit un radiateur d'huile. Autres nouveautés : un réservoir à essence supplémentaire logé sous le capot avant, une boîte à cinq vitesses et des jantes de 4,5 pouces.

En 1967 les épreuves se disputent uniquement sur circuit et ouvertes aux seules R8 Gordini 1300 munies désormais d'un arceau de sécurité, autorisation de la publicité sur les ailes arrière l'année suivante.
 

histoire Coupe R8G-11.jpg
 ​
 ​
L’année 1969 est considérée comme un must de l'histoire de la Coupe par le niveau de pilotage et de spectacle observé, s'impose comme une année charnière.

histoire Coupe R8G-12.jpg
 
Victime de son succès la Coupe refuse du monde. Des sélections doivent être organisées en mars sur le circuit Bugatti. Après une succession d'essais chronométrès, seuls les 40 meilleurs pilotes (et 15 suppléants) sont retenus pour la saison.

Antichambre de la Formule France lancée en 1968, la Coupe en affirmant davantage son caractère promotionnel, se professionnalise.
A l'époque des exploits de Matra qui galvanisent le sport automobile français tout entier, elle est véritablement devenue un vivier d'aspirants champions avec tout ce que cela implique d'ambition et de détermination.

La préparation mécanique devient essentielle, les voitures sortant de la même officine spécialisée voyagent désormais à cinq ou six sur un semi-remorque.
Avec l'entrée en scène de Elf, les concurrents reçoivent non seulement une meilleure aide financière mais aussi une combinaison frappée des sigles des annonceurs officiels.

Une certaine uniformité mais pas l'ennui.
La saison est explosive et la Coupe se taille définitivement une place de choix dans les réunions françaises par son intensité presque dramatique mais aussi grâce à quelques individualités au "gros coeur".

 ​
 ​
histoire Coupe R8G-13.jpg

Pendant cinq saisons, la Coupe ne connaîtra pas de révolution mais de simples aménagements…

Toutes les bonnes choses ont hélas une fin.
1970 sonne le glas de la R8 Gordini. La "Gord" doit s'effacer devant la nouvelle R12 Gordini.
 

 ​
histoire Coupe R8G-14.jpg
Le beau jouet est confisqué, détourné au profit d'une berline sans caractère et, oh ! Sacrilège d'une traction avant.

Finies les jolies glissades contrôlées et la belle sonorité du 1300 Gordini...

 
Dernière modification par un modérateur:

RG

Richard
📋 Administrateur
Messages
3 050
Réactions+
359
Localisation
68 Altkirch (Haut-Rhin)
Auto
  1. R1135 de 1969
  2. R1133 de 1966
Quelques photos de la "coupe" en vrac

1
histoire Coupe R8G-30.jpg

2
histoire Coupe R8G-31.jpg

3
histoire Coupe R8G-32.jpg

4
histoire Coupe R8G-33.jpg

5
histoire Coupe R8G-34.jpg

6
histoire Coupe R8G-35.jpg

7
histoire Coupe R8G-36.jpg

8
histoire Coupe R8G-37.jpg

9a Acte 1
versionmobiletest_ohmy.png

histoire Coupe R8G-38.jpg

9b Acte 2
default_icon_eek.gif

histoire Coupe R8G-39.jpg

9c Acte 3
default_biquet11.gif

histoire Coupe R8G-40.jpg

Coupe Gordini (52).jpg

Coupe Gordini (53).jpg

histoire Coupe R8G-41.jpg
 
Dernière modification par un modérateur:

Pat Gord

Patrick
❤️ Donateur
Messages
319
Réactions+
56
Localisation
91 (Essonne)
Auto
  1. Autre ancienne Renault
  2. R1135 de 1969
Merci Richard de nous faire partager tout ça. :cool:  

A+ Pat

 

Gord.Alpine.08

Jean-Michel
🔧 Aide Mécanique
Messages
2 149
Réactions+
99
Localisation
08 (Ardennes)
Auto
  1. R8 Proto
  2. R1132 de 1965
  3. Dauphine Proto
Bonjour à tous

Un grand merci à toi Richard pour cette documentation complète ainsi que les merveilleuses photos. (certaines je ne les avaient jamais vu)

Bonne journée à tous.

                                        G.A.08

 

Simcaemile

Gérard
Passionné
Messages
557
Réactions+
28
Localisation
54 Toul (Meurthe et Moselle)
Auto
  1. Autre ancienne
C'est vrai première GTI française . Époque où l'on pouvait se faire plaisir juste avec un casque à moindres frais, Devil vendait ses pots piste strictement interdit sur circuit maintenant ...  Simca a bien retenu la recette de la coupe Gordini et ça pu continuer jusqu'à la coupe SRT EN 1978 fin de lafabrication des Simca 1000 . Après Peugeot qui a nommé coupe TRT Talbot racing Team et la même recette avec les samba et 205 Rallye( dernière française avec des wéber... Mais dépolués( les verts se sont déjà apperçus que les sportives poluées.) Merci à Renault de l'époque??

 
Haut